ALLÔ NEWS
ALERTE COVID-19: SYMPTÔMES: fièvre, toux sèche, fatigue, courbatures, maux de gorge, diarrhée, conjonctivite, maux de tête, perte de l’odorat ou du goût, éruption cutanée, ou décoloration des doigts ou des orteils | GESTES BARRIERES: Prenez vos distances, Lavez-vous les mains, Prenez vos précautions, Adoptez les gestes adaptés, Ne vous touchez pas le visage, Soyez vigilant, Evitez les contacts physiques, Soyez responsables

ATTENTION AUX FAUSSES INFORMATIONS SUR AVC

ATTENTION AUX FAUSSES INFORMATIONS SUR AVC
  • Date: 05 05, 2020
  • Visites: 27

ATTENTION
Les revendications de ce message sont DANGEREUSES et pourraient même coûter la vie à la victime d’un AVC ou lui causer des complications graves !

En effet, ces conseils ne sont étayés par aucune recommandation scientifique médicale connue. L’écoulement de sang tel que décrit ne va en aucune façon aider la victime d’un accident vasculaire cérébral à récupérer. Cette technique n’est pas recommandée ou approuvée par les autorités sanitaires. Par ailleurs, l’affirmation selon laquelle les victimes devraient se remettre des symptômes de l’AVC avant d’être transportées à l’hôpital est complètement irresponsable et pourrait conduire à la mort ou à des lésions permanentes du patient en raison du retard inutile dans le traitement médical approprié.

Dans un post sur le blog NeuroLogica, le respecté neurologue clinique américain Dr Steven P. Novella note :

[…] Il y a en fait plusieurs types d’accident vasculaire cérébral. […] Les deux principaux types d’AVC sont hémorragique et ischémique. Les AVC hémorragiques sont causés par des saignements dans le cerveau. Les AVC ischémiques sont provoqués par un manque d’écoulement de sang au niveau d’une partie du cerveau, avec différentes cause d’obstruction. Les AVC ischémiques peuvent aussi saigner par la suite, provoquant des dommages aux tissus du cerveau et de ses vaisseaux sanguins.

Il n’existe pas de situation dans laquelle tous les capillaires du cerveau éclatent – ça ne fait pas partie d’un accident vasculaire cérébral.

[…] En outre, le piquage des doigts ou des lobes des oreilles causerait (heureusement) une quantité négligeable de saignement et ne pourrait en aucun cas influer sur la circulation sanguine de la victime d’un AVC. Et si elle le faisait, cela pourrait aggraver les symptômes, en diminuant la perfusion cérébrale et la livraison d’oxygène.

SOURCE : HOAX NET INTOX

ABONNEZ-VOUS ET PARTAGER
ALLÔ  DOCTEUR 👩🏼‍⚕👨🏾‍⚕
www.allodocteurci.com