Quels sont les médicaments antigrippaux ? Comment agissent-ils ? Sont-ils réellement efficaces ? Le point avec Doctissimo. Sommaire Les différents antiviraux Zoom sur le Relenza ® et le Tamiflu ® Bien connus dans le traitement du sida, les antiviraux sont une classe de médicaments également utilisés pour lutter contre d'autres maladies virales et notamment la grippe. Les différents antiviraux Les virus sont des micro-organismes qui infectent des cellules et utilisent leurs capacités pour se développer. Face au virus de la grippe, on connaît depuis plusieurs années des antiviraux appelés les inhibiteurs de la protéine virale M2 ( amantadine et rimantadine). Ils présentent quelques inconvénients : ils peuvent entraîner des problèmes rénaux, hépatiques et neurologiques. Selon le Centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies d'Atlanta (CDC), aujourd'hui les virus de la grippe de souche A sont majoritairement devenus résistants à l'amantadine et à la rimantadine. Ce qui rendrait ces médicaments inefficaces en cas de pandémie. Mais depuis quelques années, on a découvert une nouvelle classe de médicaments capables d'agir sur les différents virus grippaux. Après avoir infecté la cellule et s'y être multiplié, les virus grippaux se détachent de la cellule pour aller en infecter d'autres grâce à une protéine appelée neuraminidase. Les inhibiteurs de la neuraminidase (zanamivir - Relenza ® & oseltamivir - Tamiflu ®) vont empêcher le virus de se propager. Cela permettrait de limiter les symptômes de la grippe mais aussi sa durée et ses complications. Comment le virus grippal se diffuse dans l'organisme Tamiflu Relenza Comment la dissémination du virus grippal est ralentie Tamiflu Relenza Rappelons toutefois que les antibiotiques sont inactifs sur les virus, et ne sont utilisés qu'en cas de surinfection bactérienne. Zoom sur le Relenza ® et le Tamiflu ® En cas de pandémie, l'oseltamivir (Tamiflu ®) et le zanamivir (Relenza ®) ont été décrits par les autorités sanitaires comme étant les plus utiles. Les différents plans prévus pour lutter contre une éventuelle pandémie ont ainsi prévu de stocker et de pouvoir distribuer de façon importante ces médicaments. Selon leur autorisation de mise sur le marché (AMM), ces antiviraux doivent être pris très précocement pour être efficaces, c'est-à-dire dès les premiers symptômes de la maladie et au plus tard dans les 48 heures qui suivent ces premiers symptômes. Ils sont également recommandés en prévention aux personnes jugées à risque de complications si elles ont été au contact d'une personne ayant la grippe et aux personnes vivant en collectivité.