QUE FAIRE EN CAS DE MAL AUX REINS ?

QUE FAIRE EN CAS DE MAL AUX REINS ?
  • Date: 17 01, 2020
  • Visites: 4

. QUELS SONT LES SYMPTÔMES OU LES SIGNES DE MAL AUX REINS ?

Il s'agit, dans le langage courant, d'une douleur, en barre souvent, au bas du dos. Il est assez rare qu'il y ait d'autres symptômes associés. Cela peut être plus ou moins intense, empêchant ou pas, de se lever, de bouger, de se baisser. On peut alors être proche du "lumbago". Cela peut être permanent, comme juste à l'effort.

. QUELLES EN SONT LES CAUSES ?

Contrairement au nom qu'on lui donne, ce ne sont pas les "reins" qui font mal. Il n'y a pas de terminaison nerveuse dans les reins mêmes. Ils ne peuvent donc pas faire mal. Ce qui prolonge le rein, "le bassinet" peut faire mal lui. Mais alors, la douleur est très différente. On voit ça dans la colique néphrétique par exemple.

En fait le "mal aux reins" est un mal au dos. Ce sont la plupart du temps les muscles paravertébraux des lombaires qui se contracturent et donc font mal. S'il y a contracture c'est parce que les muscles ont été trop stimulés et qu'ils n'arrivent plus à s'adapter et doivent se "raidir" pour éviter qu'on leur fasse faire la même chose qu'ils ont subit. Le "mal aux reins" pour un médecin, le plus souvent est une "lombalgie".

Si les muscles ont été trop stimulés, sollicités, c'est parce que les positions qu'on adopte sont souvent inappropriées pour le dos. Alors les muscles compensent, s'adaptent. Jusqu'à un moment où ils ne le peuvent plus.

. QUE PEUT-ON FAIRE EN CAS DE MAL AUX REINS ?

Dès qu'il y a un tout petit "mal aux reins", ou mal de dos, ou lombalgie, il s'agit de l'envisager comme étant un signal d'alerte que les muscles souffrent depuis longtemps déjà. Sauf accident aigu de "faux mouvement", ou mouvement contrarié, bien sûr, qui est plus facilement repérable. On se doit de le prendre en charge de manière sérieuse pour éviter que cela ne revienne, n'empire et s'aggrave. C'est le moment de réfléchir à sa façon de s'assoir, de dormir, au sport que l'on fait, etc.....

En premier , on essaie de décontracturer les muscles avec du chaud : soit des patchs chauffants, soit des pommades comme le baume du Tigre, soit des poches de liquide à mettre au micro-onde. On s'assoit partout et tout le temps, quelque soit le siège, à 90° et bien au fond, pour être soutenu et droit. On peut mettre une planche en bois sous le matelas pour renforcer celui-ci.

QUE NE DOIT-ON PAS FAIRE OU ÉVITER DE FAIRE ?

Tout d'abord, dès le moindre mal aux "reins", on ne porte plus de poids. On peut prendre des sacs dans les 2 mains de manière équilibrée. C'est de toute façon ainsi qu'on devrait porter du poids. On ne se plie pas en 2 pour ramasser quoi que ce soit. On ne dort pas sur le ventre, ce qui empire les creux dans le dos. Et on ne prend pas de suite des anti-inflammatoires ! Les anti-inflammatoires empêchent l'oedème qui permet la guérison, et font des trous dans l'estomac en plus de détruire les reins si on en prend par-ci par-là. Seul le médecin les prescrira si une 1ère lignée de traitement s'est avérée inefficace.